Voir Deauville et ne plus revenir

À Paris, quand vous êtes fatigués d’être debout la nuit, debout dans le métro, debout derrière votre guichet, couché ou à genoux lors des entretiens d’ébauche, vous avez la mer à quelques heures de route pour vous ressourcer. Deauville ! Le Vingt-et-unième arrondissement de Paris comme le nomme le photographe de la photo ci-dessous.

deauville_triste_parisiens_noir-blanc_rue-terre.JPG

Certes, c’est la Manche, mais c’est déjà ça. Et surtout c’est propre, pas un mégot sur les trottoirs, pas une crotte de yorkshire : les citoyens bien éduqués nettoient eux mêmes leurs trottoirs, ce qui permet de faire des économies d’impôts locaux tout en évitant d’embaucher des non-Normands de souche.

Enfin, de Normand, il n’y a que le nom. Cette bourgade proprette aux rues pavés – qui n’ont pas été arrachés 1968 – semble une extension des Champs Élysées. Les mêmes boutiques de luxe en plus petit, les mêmes tarifs des menus à meilleur marché, les mêmes voitures tout aussi beauf et chère. Je n’exagère presque pas.

Au restaurant, avec un peu de chance, vous devrez écouter un trentenaire attardé déjà vieux qui parle d’argent, de moto, de kakou, et qui montre à son père des vidéos de chats torturés sur YouTube. Puis à la sortie, après avoir pourtant réglé l’addition bien salée, vous pourrez être repéré par la police et subir un contrôle d’identité :

  • Pourquoi sortez-vous du restaurant quand justement nous arrivons, j’ai trouvé ça étrange…
  • Euh, c’est qu’ils ferment.
  • Ah, vous avez des papiers d’identité ?

Je sors ma carte de métro. Il ne bronche pas. Étrange, un flic qui sait enfin que cela peut servir à prouver son identité. Comme je vois qu’il est déçu, je lui offre mon permis de conduire. Il appelle le poste pour une PRF (personne recherchée en France). Inconnu. Là, c’est moi qui est déçu. Tout le monde s’en fout que je sois perdu à quelques kilomètres de Trouville.

Passée cette épreuve, n’oubliez pas de visiter le fameux casino de Deauville. Et tout comme moi, allez vous changer pour éviter une nouvelle PRF. Mettez vos chaussures de ville et une veste convenable – si je l’avais prévu plus tôt, seule ma barbe de dix jours auraient paru un signe extérieur de « mec qui sort au mauvais moment du resto ».

Vous rencontrerez tout d’abord un colosse à l’accent russe ou serbe (c’est pareil) qui devrait postuler pour les castings de méchants des films de James Bond. Puis, une blonde vous demandera un papier d’identité pour passer les portiques. Enfin, arrêtez-vous là si vous êtes épileptique ou si vous n’avez pas dormi depuis plusieurs jours !

Si vous avez soif, c’est moins cher que le boulevard St Germain, mais peu de monde au bar. Vous observerez à la roulette, où le croupier a été remplacé par un robot à voix de croupière ; des jeunes à l’allure de footballeurs, crane rasé sur les côtés, mais sans les muscles ; quelques jolies femmes pas trop top mannequins ; et un gitan obèse qui allonge les biffetons. Aux machines individuelles, quelques touristes curieux, et surtout des veuves qui ne savent pas quoi faire des dividendes hérités de leurs défunts maris sauf glisser l’équivalent de mon revenu mensuel en quelques minutes dans une machine qui les avalent comme s’ils gobaient une huître.

Après cela, l’ennui vous aura gagné, vous n’aurez rien perdu et pourrez aller dormir dans votre voiture pour perdre encore moins d’argent.

Si vous vous garez discrètement, vous éviterez un réveil policier. Au petit matin, vous découvrirez une mer agitée avec des pétroliers au large, une plage aux parasols inutiles, quelques cavaliers et une douzaine de touristes parisiens las. Enfin, vous retournerez passer la Nuit Debout à Paris ou ailleurs. Parce que si ce n’est vraiment pas la crise pour les Deauvillois, leur monde de richesse est triste à mourir et nous n’en voulons pas !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s